LETTRE AUX L’HAŸSSIENS

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

J’ai décidé de me présenter à vos suffrages pour les prochaines élections municipales. Installé à L’Haÿ-les-Roses depuis bientôt 10 ans, j’ai été séduit par notre ville, par sa population diverse, par son environnement si rare au sud de Paris, par son parc, sa roseraie et ses arbres. 

Comme beaucoup d’entre vous, je déplore que cette ville que nous aimons manque autant de vie et qu’elle soit désertée pour ses voisines plus attractives (marchés voisins, centres commerciaux, salles de spectacles, bars, restaurants…). Nombreux furent les l’haÿssiens à espérer en 2014 que l’élection d’un nouveau maire allait réveiller la ville. Hélas, quelle déception ! 

Ayant choisi, dès le départ, de privilégier sa carrière de politicien au détriment d’un réel intérêt pour l’avenir de sa ville, enchaînant la course aux mandats pour en démissionner aussi vite en raison du cumul, augmentant cependant substantiellement l’indemnité de maire (près de 30 %, portée à 59 000 € par an) et la taxe d’habitation, il a laissé la ville aux mains d’un cabinet de partisans non élus, qui l’ont administrée de façon discrétionnaire et autoritaire. 

Et à un an des élections municipales, ne pouvant plus cette fois-ci surfer sur la vague de dégagisme qui l’avait fait gagner, il veut faire croire à un renouveau de la ville avec des projets d’une qualité douteuse et absurdes sur les plans écologique, économique et urbanistique. Comment un maire si jeune peut-il si mal comprendre l’urgence climatique de notre époque ? Comment peut-il détruire sans considération pour ses concitoyens les squares de sa ville auxquels ils sont si attachés !

Je refuse que notre ville ne soit qu’un enjeu personnel, un marche-pied pour une carrière politique, une aubaine pour les promoteurs ! Je refuse une vision vieillotte pour notre ville ; je veux la réveiller ! 

D’abord, pour conserver à notre ville le caractère qui en fait son charme, je mettrai immédiatement fin aux projets de bétonisation en tous sens et j’en ferai faire les audits financiers et juridiques. J’ai une autre ambition pour L’Haÿ-les-Roses ! Je mettrai en œuvre, avec dévouement et éthique, en organisant de façon sérieuse et réelle la participation des citoyens, le projet qui fera enfin entrer L’Haÿ-les-Roses dans le XXIème siècle tout en renouant avec cet esprit village qui en a longtemps été sa caractéristique. 

À 64 ans, avec une vie professionnelle accomplie, une vie de famille heureuse, je veux mettre mes compétences et ma disponibilité au service de notre ville. Je serai d’ailleurs accompagné d’une équipe de femmes et d’hommes nouveaux en politique, aux compétences professionnelles et humaines reconnues.

 

A vos côtés,
Olivier Lafaye

Réveillons L’Haÿ-les-Roses !